Information

En raison des travaux rue Paul Reuter, l'accès à l'hôtel de ville se fait exclusivement via l'accueil ou via le parking situé à l'arrière. 

L'accès au parking de l'hôtel de ville se fait via l'entrée latérale, rue des Carmes. Ce dernier est accessible au public en dehors des heures d'ouverture de l'administration.

Coche verte
Information

arlonabesoindevous1

Tous ensemble, participons au grand projet
de renouvellement de l’image d’Arlon et ses villages.

 

« Vous habitez Arlon ou ses villages depuis longtemps ? Vous avez emménagé récemment ?
Vous y résidez la semaine ou seulement les week-ends ? Peu importe votre situation ou
votre âge, créons ensemble, pour la commune d’Arlon, une image qui nous ressemble »

 

Comment participer ?

 

Répondez à l’enquête :
• En ligne sur www.arlon.be/arlon-demain
• En version papier chez l’un de nos partenaires :
à l’accueil de l’administration communale
(hôtel de ville) à la maison de la culture,
au musée Gaspar et au Royal Office du Tourisme.
arlonabesoindevous2
Des questions ?
Contactez Johanna
am9oYW5uYUBjb21tb25wYXJhZG94LmNvbQ==
0032 473 48 58 39 ou
rejoignez-nous dès maintenant sur
www.facebook.com/ArlonDemain
Coche verte

Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Culture / Bibliothèque / Coups de coeur / 2019
Actions sur le document

Nous avons aimé lire en 2019

Sauvage / Jamey Bradbury. - Gallmeister, 2019

Sauvage.jpgDans le grand nord en Alaska, Tracy,  bientôt 18 ans, rebelle, est renvoyée de l’école pour s'être battue. Sa mère est décédée dans d’étranges circonstances deux ans plus tôt. Elle vit à l’orée de la forêt avec son jeune frère Scott et son père Bill qui s’occupe de chiens de traîneaux.

Ce père pourtant aimant tente de canaliser Tracy en lui interdisant tout ce qui la rend vivante : prendre soin de ses chiens, chasser et courir dans la forêt de jour comme de nuit, seule ou avec ses chiens, pour être une femme muscher.

Tracy porte en elle un héritage maternel (un don surnatuel ?) avec lequel elle essaie de grandir et qui lui révèle sa nature profonde.

Entre fantastique, conte initiatique et thriller psychologique, J. Bradbury a construit son roman en livrant ça et là des indices pour mettre en mouvement l’imaginaire du lecteur. Roman mystérieux, inquiétant, angoissant parfois car ce récit est entrecoupé de réminiscences obsessionnelles qui n'appartiennent pas forcément qu'à son héroïne.


 

Les Métèques / Denis Lachaud. - Actes Sud, 2019

 

meteques.jpgDans un futur proche, à Marseille, descendre d’immigrés est devenu dangereux.

Les Herbet sont une famille comme les autres : le père, la mère et leurs trois enfants de dix à vingt ans habitent un pavillon. Un jour, un courrier postal  vient faire basculer leur vie : tous sont convoqués à la préfecture. Le fonctionnaire qui les reçoit pose aux parents la question de de restaurer leur nom d’origine, tous deux francisés dans les années 1970, retrouver le Herzberg transformé en Herbet, le Kadir en Cadiou. Lignée juive et ascendance maghrébine gommées par la volonté d’assimilation.  Paul et Monia s’inquiètent, pressentent le drame car leurs enfants Célestin, Yseult et Rico ne connaissent rien de leurs racines culturelles. Mais le temps leur manquera. Une nuit, un commando vient massacrer la famille dans leur maison du quartier de la Pointe-Rouge. Seul Célestin échappe aux tueurs et plonge dans les abimes de la fuite.

Dans cette histoire haletante, qui interpelle (utopie ou dystopie), Denis Lachaud
s’empare de la question brûlante de l’identité, de la  différence, de l’exil, imaginant une France d’aujourd’hui où certains citoyens, ceux qui ne seraient pas nés franco-français, deviendraient du jour au lendemain des indésirables, des « Métèques ».

Un roman juste, sans sensiblerie, qui ne laisse pas indifférent.