Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Événements / Atelier d'arpentage (en partenariat avec le CIEP Lux)
Actions sur le document
Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir

Atelier d'arpentage (en partenariat avec le CIEP Lux)

Atelier d’arpentage de livres à Arlon à partir d’octobre 

 

Qui ne s’est jamais dit qu’il ou elle aimerait lire tel ou tel livre, mais qu’il était trop volumineux, que sa lecture prendrait trop de temps, que l’ouvrage était trop compliqué,... ? Nombreuses sont les raisons qui nous font renoncer à lire et rares sont les moments lors desquels nous avons l’occasion d’échanger, de développer un savoir collectif sur base d’un ouvrage. Pourtant, une technique existe : « l’arpentage ». Historiquement utilisée dans les cercles ouvriers, cette méthode de lecture permet à un groupe d’assimiler un ouvrage collectivement et de créer une culture commune autour d’un sujet.  

Lors d’un atelier d’arpentage, le livre est divisé en autant de parties que de participant.es. Les pages sont arrachées puis distribuées. Chacun.e dispose d’un même temps de lecture individuelle. Ensuite, de manière collective, la pensée de l’auteur.trice est synthétisée et chaque participant.e y apporte son avis, son ressenti, son expérience,… Tout ça dans une ambiance conviviale ! 

Dès la rentrée, l’équipe du Ciep, en collaboration avec le Bibliothèque d’Arlon, se lance dans l’animation d’ateliers d’arpentage. Chaque ouvrage sera arpenté en deux séances, deux mercredis par mois, d’octobre à juin, de 18h30 à 21h30 à la Bibliothèque d’Arlon. Un encas sera prévu. L’atelier est gratuit et ouvert à toutes et tous. 

 

3e Atelier : Le mercredi 07.12

 « 𝐋𝐞 𝐫𝐚𝐜𝐢𝐬𝐦𝐞 𝐞𝐬𝐭 𝐮𝐧 𝐩𝐫𝐨𝐛𝐥𝐞̀𝐦𝐞 𝐝𝐞 𝐛𝐥𝐚𝐧𝐜𝐬 » de Reni Eddo-Lodge (2018) 

Après l'élection de Barack Obama, certains ont proclamé l'avènement d'une société post-raciale. Avec une liberté de ton décapante, Reni Eddo-Lodge montre ici combien nous en sommes loin. Elle analyse les méfaits d'un racisme structurel persistant d'autant plus sournois qu'il avance masqué. Car le racisme va bien au-delà de la discrimination ou de l'injure personnelle. Il imprègne le récit historique, l'imaginaire collectif, les institutions et les entreprises.

Pourquoi les Blancs pensent-ils ne pas avoir d'identité raciale? Pourquoi la simple idée d'un James Bond noir fait-elle scandale? Comment une fillette noire en vient-elle à se persuader qu'en grandissant, elle deviendra blanche? Le racisme n'est pas une question de valeur morale, mais d'exercice du pouvoir. Entretenir la légende d'une égalité universelle n'aide en rien. Au contraire. Car, pour déconstruire le racisme, il faut commencer par reconnaître l'étendue du privilège blanc.

Infos et inscriptions 

Camille Hubert 

Yy5odWJlcnRAbW9jbHV4ZW1ib3VyZy5iZQ== 

063/21 87 33  

 

Atelier d'arpentage (en partenariat avec le CIEP Lux)

Afficher ces pages dans www.arlon.be